FOLIE

Les peuples s'injurient,
Nous allons de l'avant
Rampant vers le néant

Le progrès nous détruit
Inexorablement conduit
Par la sottise des hommes
Et l'impuissance de Rome

La nature blessée....
Noire et souillée...
Arrachée et meurtrie
Ne fleurie plus notre existence
Trahissant notre agonie,
notre folie,
notre impuissance,
notre sotte suffisance

Nous allons de l'avant
Certes... mais quelle FOLIE.